Un blog Travellerspoint

Marrakech : Toujours aussi exaltante

De retour à Marrakech après 15 ans, la ville a bien changé...en mieux

sunny 30 °C

Samedi, 28 mars 2015 - En route vers Marrakech

Ce matin, j’ai reçu un courriel annonçant que vol prévu à 22h20 est retardé à 23h00. Notre temps de transfert à Casablanca est diminué à 1h…ça ne sera pas facile. Finalement, le vol est en retard et nous décollons vers minuit 45. On oubli notre vol pour Marrakech. À bord, le service de Royal Air Maroc est plutôt bon. Il y a une ribambelle d’enfants de moins de 5 ans. Il y en a toujours au moins un qui braille et nous avons même droit à un choeur pas très harmonieux à quelques moments. Nous avons des écrans individuels mais avons droit à seulement vingt films dont la moyenne de sortie est en 1993. Heureusement, il y les grands succès de Dial M for murder de Hitchcock et Chariots of fire !

À Casablanca, on nous offre de prendre soit le vol de 17h45 ou une voiture (2h30 de route). Nous choisissons la voiture mais on doit attendre pour récupérer nos bagages. L’avantage avec la voiture est qu’il nous dépose à l’entrée de la médina. Il ne reste qu’à trouver un charretier pour transporter nos bagages. Bref, on arrive à l’hôtel avec quelques heures de retard.

Nous sommes dans un Riad (ancienne grande maison convertie en hôtel) très bien dans la médina. Nous nous rendons vers la fameuse place Jemaa El Fna. Dans la rue pour s’y rendre, il y a tellement de monde que ça forme des bouchons ! C’est assez épeurant. Nous soupons sur une terrasse surplombant la place. C’est ordinaire et assez cher mais la vue est magnifique avec le coucher de soleil.

large_P1020528.jpglarge_P1020531.jpg

Lundi, 30 mars 2015 - Marrakech

Nous avons bien dormi et on s’est levé vers 9h15. Nous déjeunons à la terrasse du riad et le soleil est déjà bon. Nous partons, armés de quelques plans de la ville pour chercher notre prochain riad, celui inclus avec le circuit que nous allons faire dans quelques jours. Évidemment, on se perd assez rapidement. On se retrouve dans le quartier des tanneries. Johane est sensible à l’odeur nauséabonde. J’ai hâte de la voir à Fès, capitale des tanneries !

large_P1020534.jpglarge_P1020549.jpglarge_P1020542.jpg

Finalement, on trouve le Riad. Nous allons utiliser un charretier pour s’y rendre la prochaine fois. Nous nous perdons encore plusieurs fois et réussissons à nous rendre à la medersa Youssef Ben Ali. L’architecture de cette ancienne école coranique est magnifique. Fait à souligner : il n’y avait qu’une seule toilette pour 132 étudiants…j’en connais qui serait malheureux !

large_P1020559.jpglarge_P1020562.jpglarge_P1020580.jpg

Ensuite, nous avons cherché un restaurant décrit comme une oasis dans notre guide de voyage…Après avoir tourné en rond pendant 30 minutes, on a trouvé un bon petit snack, beau, bon et pas cher. Surprenant dans ce quartier touristique. Ça m’a ouvert l’appétit pour le magasinage. Il faut dire qu’il y a tellement de belles choses au Maroc…lampes, meubles, miroirs, vaisselles, articles en cuir… Et j’ai trouvé de belles sandales en cuir de chameaux. J’ai négocié pour passer de 1 400 dirhams à 500…et je me demande encore si j’ai payé trop cher !

large_P1020586.jpg

Nous nous sommes encore perdus mais à un certain moment, Johane dit que nous sommes près de notre riad. Je ne la crois pas car j’ai l’impression que nous sommes à l’opposé. Je la mets au défi de nous y amener en moins de 5 minutes. Elle a raison et nous en profitons pour faire une pause. Ensuite, nous repartons vers la place car nous avons rendez-vous pour souper avec un ex-collègue de travail, le joyeux retraité Jean. Nous avons amplement de temps alors nous nous promenons dans les beaux jardins de la mosquée Katoumba. Le minaret est encore plus beau avec la vue des montagnes enneigées au loin et le ciel bleu.

large_P1020592.jpglarge_P1020596.jpg

Nous mangeons bien dans un restaurant à la sortie de la Médina. Jean nous confirme que le menu sera semblable pour les prochaines semaines. Agréable soirée.

Mardi, 31 mars 2015 - Marrakech

Aujourd’hui nous changeons de riad car notre trek commence mercredi soir avec une nuit incluse à Marrakech. Nous avons donc décidé d’y passer la nuit d'avant. C’est dans le quartier des tanneries et ce matin, nous étions un peu découragés avec l’odeur. La chambre est beaucoup plus grande mais c’est plus loin de la place.

Nous avons pris un taxi pour aller visiter les jardins de Majorelle. Yves St-Laurent l’avait acheté et ça appartient maintenant à sa fondation. C’est beau, mignon mais petit. Ce sont des plantes provenant essentiellement du Mexique.

large_P1020607.jpglarge_P1020608.jpg

Ensuite nous avons marché vers la nouvelle ville.

large_P1020613.jpg

Après un lunch sur une terrasse, nous avons visité une galerie d’art nouveau marocain. C’est bien intéressant. Et nous avons visité un autre parc de la ville, le cyber-parc. Très bien aménagé. Tout le monde le dit : Marrakech a bien changé en 20 ans et je le crois. C’est beau et très propre.

large_P1020618.jpg

Nous avons réussi à trouver un restaurant terrasse où nous avons pu prendre un vin rosé marocain très honnête.

large_P1020621.jpg

Et nous avons terminé la journée en allant souper avec Jean pour sa dernière soirée à Marrakech. Nous sommes revenus vers 22h00 et les rues sont encore bondées. Il faut dire qu’il fait bon (30C). Heureusement, le soir ça ne sent plus les tanneries à notre riad.

Mercredi, 1er avril 2015 - Marrakech

C’est un sprint pour le dernier jour à Marrakech. Nous visitons le musée de la photographie où on peut voir plusieurs vieilles photos du Maroc ainsi que quelques films expliquant la vie d’il y a plusieurs années. C’est dans un ancien fondouk, soit une caravanserail. C’était des hôtels où les chameaux étaient dans la cour au rez-de-chaussée et les humains installés dans les chambres autour à l’étage. En prime, la vue sur la terrasse est superbe. On aimerait bien y manger mais le service risque d’être long et nous avons peur de manquer de temps pour nos autres visites.

large_P1020638.jpg

Nous marchons vers le palais de la Bahia, ex palais construit par un vizir vers 1860. Nous mangeons très bien pour pas cher dans un bui-bui et nous visitons le palais. L’architecture est magnifique ainsi que les jardins. J’adore l’architecture marocaine !

large_P1020660.jpglarge_P1020665.jpglarge_P1020669.jpglarge_P1020677.jpg

Ensuite, c’est la visite des tombeaux saadiens. Ce n’est pas clair quand ce fût construit mais il y a beaucoup de monde et c’est assez compacte. En fait, c’est une visite plutôt rapide à faire.

large_P1020695.jpg

Après, il ne restait plus de temps pour faire d’autres visites. Nous avons jasé avec un « faux » ami qui nous a amené au four à pain berbère (bien ordinaire) et dans un magasin « coopérative » de produits à base d’huile d’argan. Cette noix est unique au sud-ouest du Maroc et ferait une meilleure huile que celle d’olive. Johane a acheté un espèce baume bon pour toute les formes d’herpès à un prix assez élevé…On va vous dire si ça fonctionne dans quelques jours. On a finit notre journée de visites par un autre bon vin rosé marocain à notre terrasse à l’extérieur de la médina. À l’intérieur des murs, c’est très difficile d’en trouver.

large_P1020655.jpglarge_P1020654.jpglarge_P1020650.jpglarge_P1020641.jpg

Posté par voyageur61 09:01 Archivé dans Maroc Commentaires (0)

Inde : La conclusion et mes coups de coeur

Superbe voyage !

sunny 30 °C

Quel pays complexe et fascinant ! Tout est mélangé, les religions et la culture indienne. Par exemple, le système de castes qui est lié à la réincarnation dans la religion hindoue est aussi pratiqué par les autres religions. Il y aurait 330 000 000 (oui, 330 millions) dieux et déesses dans la religion hindoue. Comment s’y retrouver ? Sans oublier la longue histoire de ce pays. Et il y a autant d’histoires qu’il y a de dieux et de Marahja ! L’Inde est un pays qui se raconte difficilement. Comme je l’ai déjà dit, il faut le vivre.

La première chose qui me vient en tête est : C’est pas mal moins pire que ce à quoi je m’attendais. Lorsque je disais que j’allais en Inde, on me parlait de la pauvreté, la saleté, la bonne bouffe, les odeurs, du monde partout et que j’allais être malade. Après 7 semaines passées en Inde, voici mes conclusions :

-Pauvreté : Si on enlève les quêteuses qui ne s’adressent qu’aux touristes, il y a du monde qui quête mais ce n’est pas pire que dans nos grandes villes occidentales ;
- Saleté : Oui c’est sale. Il y a des déchets partout mais on je ne les voyais plus. J’ai fais attention à ne pas trop les montrer sur les photos ;
- Bonne bouffe : Ça c’est vrai, on mange très bien et beaucoup en Inde. Par contre, pas épicé ne veut pas dire la même chose pour les Indiens !
- Odeurs : Ça ne sent pas les épices mais la pisse. Les hommes pissent partout alors nous en avons souvent les odeurs ;
- Du monde partout : Oui, il y a du monde mais ça ne m’a pas trop dérangé. Dans les gares c’est pas mal plus tranquille que je pensais. Il faut dire que j’ai vu Shijuku à Tokyo, là y a du monde !
- Malade : Plusieurs personnes de mon 2ième groupe ont été malades, mais je crois que c’est plus dû aux épices et à la nourriture végétarienne. Pour ma part, je n’ai pas été malade même si j’ai mangé du pain cuit dans la bouse de vache et servi dans de la vaisselle lavée avec l’eau du Gange…je n’ai pas demandé d’où venait l’eau du thé !

Ce qui m’a étonné :
- Beaucoup d’hommes de tous âges et de toutes religions qui se tiennent par la main ou par le cou comme des amoureux ;
- Les femmes que l’on voit peu mais qui sont très impliquées en politique (On m’a dit 40 %). On m’a expliqué qu’elles sont à la maison pour s’occuper des enfants et qu’elles gèrent le budget. Elles semblent êtres assez éduquées car on voit autant de filles que de garçons aux abords des universités ;
- La circulation chaotique dans les rues et sur les routes, qui sans aucune règle, fonctionne pas trop mal ;
-Le nombre de vaches, surtout dans le nord. C’est incroyable, elles sont partout. Elles peuvent aussi bien êtres couchées au milieu d’une route nationale qu’en troupeau dans les villes. Et elles ne bougent pas. Ce qui m’étonne, c’est que j’ai vu qu’une seule vache morte sur le bord de la route, heurtée par une voiture. J’ai vu quelques marchands qui chassaient les vaches devant leur commerce mais c’est très rare qu’ils les déplacent. Les gens les nourrissent mais elles s’alimentent surtout dans les déchets. Elles adorent les pelures de banane et un peu moins celles d’orange ;
- Le nombre de chiens errants. Il y en a autant que les vaches et ils sont en général bien nourris. Mais ils sont moins chanceux sur la route car j’en ai vu pas mal écrasés ;
- Les gens qui veulent qu’on les prenne en photo et repartent aussitôt sans demander de voir le résultat ;
- Les gens qui veulent nous prendre en photo avec ou sans eux ;
- Peu de musique dans la rue, les restaurants, taxis, Tuk Tuk… ;

J’ai aimé les indiens. C’est un peuple calme et souriant surtout dans le sud. Je n’ai jamais vu un indien s’impatienter et croyez-moi, dans les rues et sur les routes, il y a matière à perdre patience ! Ils sont aussi très curieux alors ils nous regardent et nous les regardons. Souvent, ils nous parlent de façon intéressée (Tuk Tuk, rickshaw, boutique…). Mais souvent, c’est juste pour converser avec leurs 3 questions : D’où viens-tu? Depuis quand es-tu en Inde? et est-ce que tu aimes l’Inde? Dans le sud, ils ajoutent : aimes-tu la nourriture indienne ?

J’ai moins aimé leur sens d’orientation. On m’a envoyé à gauche et à droite pour le même endroit.

J’ai détesté ouvrir leurs sacs de chips (ben oui, ça prend du salé avec la bière) car je crois qu’ils utilisent de la crazy glue !

Mes coups de coeur sont dans l’ordre chronologique :
- Cherai beach : C’était mon premier contact avec le pays, je venais de quitter Bruno pour 7 semaines, j’étais un peu anxieux. C’est grâce à l’accueil du personnel de l’hôtel, à la tranquillité des lieux et aux nombreuses personnes que j’ai rencontrées ;
- Madurai : Pour l’ambiance lors de la procession pour la statue de Shiva au temple Sri Meenakshi et pour le temple lui-même avec ses nombreuses tours remplies de statues colorées ;
- Alleppey : Pour la tranquillité et la beauté des backwaters ;
- Le temple sikh de New Delhi : Pour l’accueil et l’ouverture de cette communauté ;
- Varanasi : Pour l’ambiance à 200 %. C’est ce qui ressemble le plus à l’image que je me faisais de l’Inde ;
- Parc national Bandhavgarh : Pour le tigre ;
- Orchha : Pour la beauté des cénotaphes ;
- Agra : Pour le fort rouge et non pas le Taj Mahal ;
- Sanctuaire d’oiseaux Keoladeo : Pour la tranquillité et la variété d’oiseaux ;
- Jaipur : Pour le fort d’Amber ;
- Jaisalmer : Pour le désert ;

En ce qui concerne l’itinéraire et l’organisation du voyage, c’est vrai que le fait de le faire en groupe enlève beaucoup de soucis pour la logistique des transports. On voit plus de choses. J’ai aimé mon premier circuit avec G adventure. J’ai moins aimé Intrépid car en collant deux circuits, nous avons répété des activités et avons eu droit aux mêmes explications deux fois. De plus, ils nous amènent souvent dans des magasins comme dans les circuits traditionnels. Le deuxième circuit était un peu trop long. Nous avons parcouru beaucoup de chemin pour voir encore des temples et palais de la même époque, alors nous avions l’impression de déjà vu. J’ai été chanceux car j’ai peu partagé ma chambre. Pour ce qui est de la vie de groupe, c’était un peu trop pour moi, surtout que c’était toujours en anglais. Disons que je préfère de beaucoup m’organiser et voyager avec des gens proches. Malgré cela, j’ai adoré ce pays et ce voyage. Est-ce que je reviendrai en Inde ? Peut-être pour faire le Ladakh dans l’extrême nord du pays, au sud du Népal.

Nous sommes le 24 février et je suis dans le superbe lounge de Turkish Airlines à Istanbul (classe Affaires). Je renoue avec la bonne bouffe et le vin turc en attendant mon vol pour Montréal. J’arriverai juste à temps pour fêter notre 3ième anniversaire de mariage. J’en suis bien heureux mais un peu moins de savoir qu’il y a encore une vague de froid qui s’annonce. Ça va juste me faire un choc de 60 C !

À la prochaine !

large_P1010047.jpg

Posté par voyageur61 02:24 Archivé dans Inde Commentaires (1)

Nord de l'Inde : Dernière partie du circuit

De Mandawa à Delhi

sunny 30 °C

Samedi, 14 février

On est parti tôt, soit à 6h30 de l’hôtel pour aller prendre un bus à 7h15 en direction de Mandawa. Nous sommes arrivés vers 13h00 à l’hôtel. Mandawa est réputée pour ses havelis qui sont de grandes résidences qui ont été construites au 18ième siècle par des gens à l'aise financièrement. La particularité des havelis c’est qu’elles sont richement décorées, surtout par des peintures. Elles ont toujours deux cours, soit la première qui est celle des hommes et la deuxième, celle des femmes. La plupart des havelis sont aujourd’hui abandonnées mais certaines appartiennent à des gens des grandes villes et d’autres sont transformées en hôtel comme le nôtre. Aucune chambre n’est pareille et c’est tout simplement magnifique. Le soir, avec l’éclairage, l’ambiance est magique.

À 15h00, nous faisons un tour guidé de la ville et en 1h30 nous réalisons que nous demeurons dans la plus belle havelis ! D’ailleurs, les non-résidents doivent payer 1,50 $ pour visiter l’hôtel. Le reste de la ville est correct mais sans plus. De plus, les enfants sont particulièrement agressant. (stylo, bonbons, argent et visite guidée).

large_P1020185.jpglarge_P1020200.jpglarge_P1020207.jpglarge_EC29002DF4A9669503B0CE49E41F012D.jpglarge_EC2A6975ECE5778A18543CBBC12D6E64.jpglarge_P1020183.jpg

Est-ce que ça valait le détour ? Pas vraiment, mais c’était différent des palais et forts Moghols

Heureusement, en soirée, nous avons assisté à deux processions de mariage. C’est le futur époux qui va rejoindre sa future épouse. C’est la disco mobile qui ouvre le bal, le tout est entouré de grands lustres. Le cortège arrête pour que les gens puissent danser. La première procession était plus simple. Le futur était simplement à cheval mais un guide le fait danser. La deuxième, c’était du gros budget : 4 chevaux, 8 chameaux et le futur sur un éléphant ! Ils doivent soulever les fils électriques pour faire passer l’éléphant. Et le futur ne danse pas.

Malheureusement mes photos sont floues mais ça donne une idée de la chose.

large_P1020218.jpglarge_P1020213.jpglarge_P1020247.jpglarge_P1020249.jpglarge_P1020252.jpglarge_P1020245.jpg

Dimanche, 15 février

Grasse matinée ce matin, on part à 8h30 pour Bikaner, ville située sur la route des caravanes entre la Chine et le Moyen-Orient. Encore 45 minutes de jeep pour prendre un bus et nous arrivons à l’hôtel à 13h00. Bikaner est réputée pour le palais des rats qui est à 40 km de la ville. C’est un temple où les rats sont vénérés et nourris. Il y a des rats partout (rechercher rat palace dans you tube). Mais c’est trop loin et nous n’avons pas le temps, alors nous avons droit à une visite guidée du fort de Junagarh. Ce palais appartient à la succession du dernier Marahja de Bikaner. Le système de Marahja est officiellement tombé avec l’indépendance en 1949, mais il demeure symboliquement en place sans pouvoir toutefois. Il n’y a plus de Marahja à Bikaner depuis la mort du dernier en 1993 qui n’avait pas de garçon mais qu’une fille.

L’extérieur du palais est assez ordinaire mais l’intérieur est richement décoré.

large_EC309DBCCE81990CFA78355252FCDF62.jpglarge_P1020273.jpg

Le soir, nous allons souper autour d’un feu de camp à la maison de campagne du propriétaire de l’hôtel. Il fait doux et le ciel est étoilé. Il fait d’ailleurs de plus en plus chaud…enfin ! Il faut dire que c’est de plus en plus désertique.

Est-ce que cette étape valait le détour ? Non, mais je crois que c’est sur le chemin pour se rendre à notre prochaine destination, Jaisalmer.

Chronique électrique : Le défi lorsque nous arrivons dans un nouvel hôtel en Inde, est de réussir d’allumer la lumière que l’on veut. Par exemple, pour la chambre ci-dessous, qui n’est pas représentative des chambres que j’ai eues…

large_P1020258.jpg

…il y a 2 panneaux pour contrôler le ventilateur et les lumières (excluant la salle de bain) et les interrupteurs ne sont pas tous dans le même sens alors parfois, j'en ai pour 5 minutes à faire la discothèque pour éteindre la lampe de chevet.

large_P1020260.jpg

Lundi, 16 février

Fini la grasse matinée, on part à 6h20 pour prendre le train vers Jaisalmer. Nous sommes en 2ième classe, assis sur des bancs droits et durs pour un trajet de 7h…et dire que le super guide disait que dans ce circuit, nous avions plus d’activités et de services ! Heureusement, il y a beaucoup de places libres.

large_P1020285.jpg

Nous arrivons à Jaisalmer, petite ville de 900 000 habitants surnommée la ville d’or, à cause de sa couleur. Ici, tous les bâtiments doivent être en pierre ocre sinon en plâtre et peints de couleur ocre. C’est une ville fortifiée où vivent encore 2 000 personnes. Nous sommes à une centaine de km du Pakistan et sentons encore l’influence musulmane. J’ai remarqué que les gens sont différents. On dirait qu’ils ressemblent plus à des arabes. Si j’oublie les vaches, je me sens encore plus au Maroc qu’en Inde

large_P1020288.jpg

En passant, hier, j’ai assisté à une cohue provoquée par deux vaches qui se battaient. La plus cornue a commencé à courir après l’autre vache à travers les gens, les voitures et les motos. Aucun obstacle ne les arrête. Elles ont renversées deux motos en mouvement. J’étais protégé par un poteau électrique. Elles sont vraiment dangereuses !

En après-midi, nous avons eu une visite guidée de la ville fortifiée. Vous serez étonnés de savoir qu’il y a plein de boutiques et restaurants. C’est très beau.

large_P1020294.jpglarge_P1020301.jpglarge_P1020308.jpglarge_P1020309.jpglarge_P1020311.jpg

Ensuite, nous sommes allés souper.

Mardi, 17 février

Grasse matinée de nouveau. Nous sommes libres jusqu’à 15h00 alors j’ai fait mes achats en ville. Nous partons pour le désert pour un safari en chameau dans le désert du Thar. Nous roulons 40 km pour rejoindre les chameaux où nous ferons 6 km en environ 1h30…c’est suffisant. Nous arrivons au camps au milieu de dunes de sable. C’est toujours aussi beau. Par contre, la civilisation n’est pas très loin. Méga camping, lignes électriques et éoliennes au loin ainsi que des chiens errants.

large_P1020348.jpglarge_EC6F4E2BA2CAE35C0A4327B2878AA24D.jpglarge_P1020356.jpglarge_P1020362.jpg

Pour dormir, nous avons des lits à la belle étoile. En me couchant, j’ai réalisé que ce sont de petits lits, alors mes pieds dépassaient. Pis en plein milieu de la nuit, j’ai fait le saut. Un chien était en train de monter se coucher sur mes pieds. Nous avions deux grosses couvertures mais une seule a suffit. C’était très humide pour un désert.

…Un amour impossible ?…

large_P1020324.jpg

Mercredi, 18 février

Petite journée ! On s’est levé avec le soleil vers 7h00. Nous avons déjeuné et avons levé le camp. Nous avons repris les chameaux mais pour une vingtaine de minute. De retour à l’hôtel, ce fut la douche et ensuite journée complètement libre. J’ai essayé de trouver le lac mais après plusieurs indications contraires, j’ai laissé tombé. J’ai mangé dans le fort et je suis revenu me reposer à l’hôtel. Je devais aller souper avec le troupeau et j’ai fait faux bond. Finalement, j’ai pris l’apéro avec la mamie anglaise et soupé avec la française. Deux musiciens/chanteurs nous ont adoptés et nous avons eu droit à leur répertoire qui, selon nous, était toujours la même mélodie mais il intégrait nos noms dans les chansons. Encore une fois, on ne se sentait pas en Inde mais plus au Maghreb.

Jeudi, 19 février

Nous prenons une van et roulons 4h pour nous rendre dans un « safari camp » à Osiyan. Ce sont des tentes permanentes comme à Orchha…le luxe quoi. Par contre, autour, c’est du sable.

Dans l’après-midi, nous allons visiter un temple hindou et un jainiste. C’est du déjà vu. Le soir, à l’apéritif, nous avons droit à un spectacle de musique identique à la veille et aussi de la danse. Même si les costumes sont très beaux, je trouve qu’il manque toujours de fluidité dans les mouvements des danseuses. Il faut dire que danser avec 5 pieds de pots sur la tête et nu-pied sur un tapis de clou doit avoir un effet négatif sur la fluidité !

large_P1020391.jpg

Vendredi, 20 février

Toujours avec la van, nous partons pour la ville soleil, Jodhpur. Nous visitons le magnifique fort Mehrangarh construit à partir du 15ième siècle mais ce que l’on voit est plutôt du 17ième. C’est le seul endroit en Inde où il y des audio-guides et ce, dans plusieurs langues dont le français. Yes !

large_P1020405.jpglarge_P1020407.jpglarge_P1020416.jpglarge_P1020421.jpglarge_P1020427.jpglarge_P1020430.jpg

Nous avons eu droit à une démonstration de mise en place de turban.

large_P1020435.jpglarge_P1020445.jpg

Ensuite, le guide de la première partie du circuit nord nous a servi de guide local car il habite Jodhpur. Nous avons visité la vieille ville qui est peinte en bleue pour contrer la chaleur.

large_P1020446.jpglarge_P1020447.jpglarge_P1020459.jpglarge_P1020467.jpg

Même les vieilles motos abandonnées sont bleuâtre.

large_P1020455.jpg

Et en pleine rue, nous sommes tombés sur les dieux du sexe…moi qui croyais que c’était Pitou Labotte et bébé Papillon !

large_P1020457.jpg

Et nous avons pris le chemin de l’hôtel qui est dans une zone très tranquille de la ville. Nous avons eu notre dernier souper ensemble . C’était bien plate.

Samedi, 21 février

C’est une journée libre. Nous devons libérer notre chambre pour midi et nous partons prendre le train de nuit à 19h00. J’ai hésité parmi quelques activités optionnelles mais elles étaient toutes du déjà vu. J’avais besoin de marcher alors je suis parti sur la route qui était peu passante. J’avais l’air perdu dans ce coin non touristique. C’est vraiment différent quand je suis seul car les gens me sourient, me saluent, arrêtent me parler. À un certain moment, j’avait un attroupement autour de moi. Bref, ça fait du bien de quitter le troupeau. J’ai été chanceux car juste en face de l’hôtel, il y avait une vache sauvage qui ressemble plus à une antilope. Il semble qu’elles ne s’aventurent jamais dans la ville.

large_P1020474.jpglarge_P1020490.jpglarge_P1020488.jpglarge_P1020470.jpg

Je me suis reposé sur le bord de la piscine et j’ai vu des oiseaux.

Vers 19h00 nous avons pris le chemin de la gare pour prendre notre train de nuit vers New Delhi où notre tour se termine.

Dimanche, 22 février

Nous sommes arrivés à l’heure prévue, soit 7h00 à New Delhi. J’ai fait mes adieux au groupe et j’ai pris un TUK TUK pour me rendre à mon hôtel qui est très bien. J’ai eu ma chambre immédiatement et j’ai même eu droit au déjeuner gratuit. Après une bonne douche, je suis allé me promené dans le coin de Connaugth place mais puisque nous sommes dimanche, plusieurs choses étaient fermées.

J’ai profité du parc et j’ai relaxé. Je suis allé prendre une bière dans un bar sportif où il y avait un match de la coupe du monde de criquet de l’Inde vs l’Afrique du sud à Melbourne. Il y avait pas mal d’ambiance car l’Inde a gagné et ils mènent dans le pool B. Mais je ne comprends absolument rien à ce sport. Mon hôtel est bien mais le quartier est assez ordinaire alors j’ai soupé à l’hôtel. À suivre : dernière journée à Delhi et ma conclusion sur l'Inde.

Posté par voyageur61 07:21 Archivé dans Inde Commentaires (0)

Nord de l'Inde : Troisième partie du circuit

De Agra à Jaipur

sunny 26 °C

Mardi, 10 février

Nous nous sommes levés tôt pour aller voir le fameux Taj Mahal. Il y a du monde mais ce n’est pas trop pire. Que dire sur ce mausolée, une des sept merveilles du monde actuel ? C’est beau, c’est grandiose…mais ça m’a laissé de marbre…blanc ! En fait, tout était trop propre, trop parfait pour l’Inde. C’est vrai que les Obama y sont passés il y a quelques semaines mais j’avais l’impression de voir une réplique à Las Vegas. C’est peut-être aussi que j’ai vu tellement de photos avant que je n’avais pas de surprise. J’ai eu plus d’émotion à la mosquée bleue d’Istanbul. Ça demeure un mausolée relativement simple à l’intérieur.

Désolé de ne pas donner beaucoup d'information sur ce que je vois mais il y en a trop. Selon ma source wikipédia, je peux dire :

- Le Taj Mahal est considéré comme un joyau de l'architecture moghole, un style qui combine des éléments des architectures islamique, iranienne, ottomane et indienne ;

- Il a été construit par l'empereur moghol Shâh Jahân en mémoire de son épouse Arjumand Bânu Begam, aussi connue sous le nom de Mumtaz Mahal, qui signifie en persan « la lumière du palais ». Elle meurt le 17 juin 1631 en donnant naissance à leur quatorzième enfant alors qu'elle allait à la campagne ;

- Sa construction commence en 1631. Cependant, il demeure une incertitude sur la date exacte de la fin des travaux.

- L’apogée de l’empire Moghol est de 1526 à 1707. C’est en fait un mélange de turc et de mongols de l’Asie centrale. En peu près tous les palais, temples et mosquées que nous visitons sont de cette époque. Même si les musulmans représentent que 13,4 % de la population en Inde, on sent beaucoup leur présence. Je me sens souvent plus en Turquie qu’en Inde ! Et souvent nos hôtels sont près des mosquées alors on entend les appels à la prière.

Assez parlé, voici des photos de cette merveille.

large_P1010850.jpglarge_P1010878.jpglarge_P1010884.jpglarge_P1010883.jpg

Après un café, nous sommes retournés à l’hôtel pour changer d’hôtel car la première partie de mon circuit de 25 jours se termine ce soir là. De notre groupe de 12 personnes, 3 personnes ont terminé, 3 autres intègrent un autre circuit et nous demeurons 6 personnes dans un nouveau groupe. En face de mon nouvel hôtel, il y a un Mc Donald alors puisque j’ai peu de temps pour dîner, j’en profite pour manger un trio Mc Poulet…ben non, il n’y a pas de boeuf, ni porc dans les Mc Donald en Inde.

Ensuite, nous avons tous visité le fort d’Agra, là où l’empereur fils a emprisonné l’empereur père…disons que nous sommes loin de Bordeaux et Tanguay ! J’ai adoré cette visite.

large_P1010901.jpglarge_P1010907.jpglarge_P1010911.jpglarge_P1010926.jpglarge_P1010931.jpglarge_P1010933.jpg

Ensuite, il fallait bien terminer par une visite d’un fabricant de tapis ! Le suisse et moi avons fait faux bond et nous nous sommes promenés dans les environs mais c’était plus pour tuer le temps car il n’y avait rien à voir. Et ce fût notre souper d’adieu avec ce groupe et ce guide. Ma première impression du guide avait été ordinaire mais il a bien travaillé surtout avec la danoise et la française qui étaient assez difficiles. J’ai rencontré mon nouveau guide et j’ai eu une bonne impression…à suivre ! J’ai aussi rencontré les 4 nouvelles compagnes de voyage, une américaine, un canadienne ne portant aucun signe ostentatoire canadian ???, une jeune grand-mère anglaise et sa petite-fille…Ça veut dire que je suis encore seul dans ma chambre. Youppi !

Mercredi 11 février

On se lève tôt pour prendre le bus local qui passe devant l’hôtel à 7h30 en direction de Fatehpur Sikri. Seulement 1 h de trajet et le bus est plus confortable que ceux du sud. Nous déposons les bagages dans un hôtel miteux et partons visiter une cité abandonnée après seulement 15 ans car ils manquaient d’eau. J’ai vu mes premiers chameaux.

large_P1010940.jpg

Comme vous pouvez le voir, c’est le même style architectural.

large_P1010945.jpglarge_P1010947.jpglarge_P1010952.jpg

Nous prenons une van pour nous rendre à l’hôtel à Bharatpur. C’est le plus bel hôtel que j’ai eu en Inde. Il y a une belle piscine mais l’eau est froide. En passant, il fait de plus en plus chaud. Après le lunch, des rickshaws viennent nous chercher pour aller dans le sanctuaire d’oiseaux Keoladeo. C’est reposant, relaxant et nous voyons beaucoup d’oiseaux. J’ai adoré !

large_P1010966.jpglarge_P1010977.jpglarge_P1010993.jpglarge_P1010996.jpglarge_P1010999.jpglarge_P1020006.jpglarge_P1020019.jpg

Jeudi, 12 février

Nous partons tôt pour prendre un autre bus local pour un trajet de 4h pour nous rendre à la ville de Jaipur, capitale du Rajasthan.

Le bus nous dépose devant l’hôtel et nous sommes libres toute la journée. Il est près de 2h et je vais me promener dans la ville. C’est une ville récente (1727) dotée d’un plan d’urbanisme. Elle est devenue rose (couleur de bienvenue) en 1876 pour la visite du prince Albert. Depuis, les gens continuent à peindre les bâtiments en rose, d’où le surnom de la ville, la ville rose.

large_P1020173.jpglarge_P1020037.jpglarge_P1020039.jpg

C’est une grosse ville et les gens ne sont pas très sympathiques. J’achète un autre réveil-matin, digital cette fois-ci car l’autre sonnait à une heure plus qu’approximative. Le soir, il fait assez doux pour manger sur la terrasse…Yé !

Vendredi, 13 février

La ville est encerclée de collines et d’une muraille de 6 m de hauteur et de 4 m de largueur sur une longueur de 13 km.

large_P1020104.jpglarge_25195E17F8C77C04316CAFC641FDB228.jpglarge_P1020130.jpg

C’est à l’intérieur de ces murs qu’est le magnifique fort-palais d’Amber. Encore une histoire d’empereur, de nombreuses épouses de l’époque Moghol. Mais c’est un WOW au niveau de l’architecture et de l’emplacement. Beaucoup de touristes montent le chemin à dos d’éléphant. Ce n’est peut-être pas bien mais ça ajoute à l’ambiance. En passant, ce palais du 17 siècle n’a jamais été restauré. Il est dans un excellent état.

large_P1020063.jpglarge_P1020069.jpglarge_P1020082.jpglarge_P1020089.jpglarge_P1020095.jpglarge_P1020110.jpglarge_P1020115.jpglarge_P1020121.jpglarge_P1020125.jpg

Après le lunch, nous sommes allés voir le symbole de la ville, soit le palais des vents (Hawa Mahal) qui permettait aux femmes du harem royal de voir sans être vues.

large_2529FA42A40740D0BF859D8B07C51340.jpglarge_P1020157.jpg

Nous avons aussi visité l’observatoire astronomique qui serait de renommée mondiale mais nous l’avons tous trouvé bien plate.

Je suis rentré à l’hôtel profiter d’un massage et du peu de temps libre pour faire ce blogue.

Posté par voyageur61 08:18 Archivé dans Inde Commentaires (0)

Nord de l'Inde : Deuxième partie du circuit

De Khajuraho à Chanderi

semi-overcast 19 °C

Jeudi, 5 février

La petite ville de Khajuraho est « vendue » comme celle ayant des temples représentant les scènes du Kama Sutra. Il y a effectivement beaucoup de temples mais les statues et sculptures érotiques ne représentent que 5 % de l’ensemble. Ils ont été construits au 10ième et 11ième siècle. Ils sont très bien conservés.

large_P1010561.jpglarge_P1010563.jpglarge_P1010572.jpglarge_P1010592.jpglarge_P1010570.jpg

Ça demeure très impressionnant et j’ai bien aimé. Il y a beaucoup de détail dans les sculptures.

large_P1010582.jpglarge_P1010594.jpg

Cette scène représente l’homosexualité (la personne de droite est un homme) qui serait bien acceptée dans la religion hindoue selon le guide local.

large_P1010569.jpg

Ensuite, nous avons été reçus par une famille de classe moyenne. Nous y avons mangé et encore une fois, c’était très bon.

large_P1010600.jpg

En soirée, il y avait encore un spectacle de danse mais j’ai passé mon tour. Internet fonctionnait bien au restaurant d’en face alors j’en ai profité pour publier le blogue.

Dans cette ville nous sommes beaucoup sollicités pour de l’argent même s’ils ne sont pas dans la misère. À ce sujet, je ne crois pas que des gens crèvent de faim en Inde et il n’y a pas beaucoup plus de mendiants qu’à Montréal…la seule différence c’est qu’ils n’ont pas de téléphone mobile dans l’autre main !

Vendredi, 6 février

Nous avons toujours les mêmes voitures et roulons environ 4h pour la visite d’une fabrique de papier fait à partir de coton recyclé…comme j’ai vu dans le sud.

Nous arrivons à 14h30 à Orchha, juste à temps pour profiter du buffet à l’hôtel. En fin d’après-midi, avec un guide local, nous marchons dans la ville pour avoir une première vue des temples et palais que nous allons visiter le lendemain. Nous prenons le thé sur le bord de la rivière Betwa d’où normalement, on voit un beau coucher de soleil mais les nuages nous bloquent la vue.

À 20h00, nous assistons à la cérémonie de prière au temple hindou de Ram Raja.

large_P1010724.jpg

C’est assez simple et répétitif. À 20h00, un « prêtre » ouvre l’armoire où est Shiva. Ensuite, les gens passent devant lui à tour de rôle pour recevoir l’eau bénite et parfois donner les offrandes à Shiva. En face du temple, il y a plein de vendeur de friandises. Le prêtre met un peu d’eau bénite dans les mains de l’offrant. Celui-ci la porte à sa bouche et ensuite s’en met sur les cheveux. Il donne le sac en plastique contenant la boite de friandise au prêtre. Celui-ci doit sortir la boite du sac, l’ouvrir, prendre un ou deux morceaux de friandise qu’il met de côté et remet le reste à l’offrant. Cela représente le partage. À la vitesse que le prêtre s’exécute, ça m’a rappelé le sketch de Ding et Dong, où ils imitent le pape JP Two qui bénit les gens à grands coups de « Tiens toé ». Pis en plus, le prêtre qui a l’air bête et sur le bord du burnout fait des signes avec sa main pour dire « avance, j’ai pas rien que ça à faire ». Un groupe d’hommes chante une chanson qui a une seule ligne et la répète sans cesse. Bref, une bien belle expérience.

À 22h30, il y a un orage et c’est la première pluie que j’ai en Inde, mais je suis déjà couché au chaud dans mon bungalow-tente de notre Resort. Je crois qu’ils appellent ça un resort car la grosse bière que je payais 100 roupies à Goa est maintenant à 350 roupies.

Samedi, 7 février

Toujours avec le guide local, nous entrons dans les temples (cénotaphes) construits au 16ième et 17ième siècle. Il y a 15 temples qui sont impressionnants et très dépouillés. C’est magnifique.

large_P1010606.jpglarge_P1010654.jpglarge_P1010655.jpglarge_P1010659.jpglarge_P1010671.jpglarge_P1010728.jpg

Le palais du roi de Orchha (Jahangir Mahal) comprend plusieurs bâtiments dont un qui a pris 32 années à construire mais n’aurait servi qu’un seul jour.

large_P1010704.jpglarge_P1010707.jpglarge_P1010708.jpglarge_P1010711.jpglarge_P1010712.jpglarge_P1010719.jpg
large_P1010698.jpg

J’ai adoré cette petite ville de 8 000 habitants. Il parait qu'il y a des touristes seulement depuis l’ouverture du 1er hôtel de la ville en 2000, là où nous logeons. Et il y a de beaux perroquets et de moins beaux vautours.

large_P1010643.jpglarge_P1010645.jpglarge_P1010649.jpglarge_P1010668.jpg

Dimanche, 8 février

Il y a eu encore des orages cette nuit et il pleut toujours. Nous prenons la route en direction de Chanderi. Un peu plus de 3 heures de route. Cette petite ville de 8 000 habitants ne reçoit pas souvent de touristes internationaux et ça parait. À part les palais et temples, la ville est laide surtout sous la pluie.

Après le lunch, avec un guide local, nous explorons la ville médiévale et bien sûr un palais et un autre. Disons, que j’avais de la difficulté à comprendre le guide et donc à résumer ce que j’ai vu. Il racontait tellement de chose. Chose certaine, il y a deux palais…

large_P1010736.jpglarge_P1010756.jpg

…et une mosquée très jolie dont je suis incapable de retrouver l’année de construction et le nom.

large_P1010741.jpglarge_P1010744.jpg

Le bout que j’ai compris : Au 13ième siècle, la ville était beaucoup peuplée et afin de se protéger des envahisseurs, les habitants construisaient des maisons sous leur maison. Il y en aurait des milliers mais seulement quelques unes ont été creusées et déterrées.

large_P1010737.jpg

Ensuite, nous sommes entrés dans un temple de religion janiste. C’est particulier, le gourou est nu et il se promène avec un espèce de balai pour purifier l’endroit. Peu de gens en Inde sont de cette religion.

large_P1010765.jpg

Hé oui, il y a les cochons aussi et les camions fièrement décorés !

large_P1010760.jpglarge_P1010739.jpg

Le soir, nous avons mangé chez notre guide local. C’était excellent mais pas mal frais sur la terrasse sur le toit. J’avais gelé toute la journée, c’était pire le soir avec l’humidité. Heureusement, il y avait un petit chauffage d’appoint dans la chambre.

Lundi, 9 février

Le soleil est revenu et un peu de chaleur aussi ! Le programme de la journée est plutôt poche : on prend le train pour Agra (Taj Mahal) vers 17h30 et nous partirons de l’hôtel vers 15h. Aucune activité n’est incluse. Heureusement le guide local, toujours le même, nous offre une excursion pour la somme de 15 $ incluant le lunch. Ça en valait vraiment la peine. Nous avons visité un magnifique temple janiste datant de 200 BC avec une immense statue et des grottes contenant plusieurs statues.

large_P1010769.jpglarge_P1010773.jpg

Et j’ai trouvé ce qui se passe avec les offrandes des prieurs !

large_P1010777.jpg

Nous sommes ensuite allés visiter un autre palais qui contenait 7 étages lors de sa construction au 15ième siècle.

large_P1010789.jpg

Nous sommes allés prendre le thé sur le bord de la rivière où il y a quelques peintures rupestres. Il semble que j’ai raté le crocodile qui se prélassait sur le bord de la rivière mais j’ai vu le déplacement des nomades en chameaux.

large_P1010811.jpglarge_P1010813.jpglarge_P1010830.jpg

Et pour terminer, nous avons eu un excellent lunch servi dans un autre palais sur le bord d’un lac.

large_P1010834.jpg

Le train a un retard de 1h30. Mais nous arrivons à l'heure prévue selon le guide ??? . Pour la première fois, nous avons un repas servi à bord. C'est encore copieux et bon. On arrive à l'hôtel à 23h30 et demain nous partons à 6h00 pour voir le Taj Mahal au lever du soleil.

Posté par voyageur61 23:42 Archivé dans Inde Commentaires (0)

(Articles 46 - 50 sur 164) « Page .. 5 6 7 8 9 [10] 11 12 13 14 15 .. »