Un blog Travellerspoint

Goa

LA station balnéaire de l'Inde

sunny 31 °C

Jeudi, 22 janvier

Longue journée de transport pour faire…600 km ! Mon vol était prévu pour 11h15 avec une escale à Bungalore et arrivée à Goa à 14h00. À l’aéroport, on m’a annoncé que ce vol était annulé et remplacé par un vol à 11h30 pour Hyderabad et ensuite le vol vers Goa à …18h20. Ce sont des petits vols d’une heure. Mais je n’avais pas le choix, j’ai attendu. Le vol a bien sûr été retardé à 19h30. Bref, je suis arrivé à l’hôtel à Pajini à 22h30.

Goa n’est pas une ville mais un petit état qui est le moins populeux des 29 états de l’Inde. Les gens viennent ici pour la plage. Il y a une série de plages au nord (plus animées) et au sud de la capitale Pajini (65 000 habitants). Goa a été colonisée par les portugais.

Vendredi, 23 janvier

J’ai visité la ville en matinée. Mon hôtel est situé dans le vieux quartier portugais et c’est mignon.

large_P1010106.jpglarge_P1010107.jpglarge_P1010108.jpglarge_9E0519A0D2D92653A1D2B6FEB5E931E4.jpglarge_P1010114.jpg

Ensuite, j’ai pris le bus local pour aller à la plage de Candolim au nord. Y a du monde ! On est loin de Cherai Beach. Il y a des restaurants tout le long de la plage. L’avantage est que les chaises longues avec matelas et parasols sont gratuits si tu prends une consommation. La mer est agitée et les vagues sont fortes. Je ne reviendrais pas ici mais c’était quand même reposant.

large_P1010117.jpg

Samedi, 24 janvier

J’ai pris le bus local pour aller à Old Goa qui est en fait une ancienne ville fortifiée portugaise du 17ième siècle. C’était le Lisbonne de l’orient mais le choléra, la malaria et les ennemis ont fait que les portugais on abandonné la ville en 1684. Tous les matériaux, sauf ceux des églises et couvents ont été utilisés par les habitants pour reconstruire ailleurs. Ce qui explique le très beau site de l’Unesco que j’ai visité aujourd’hui. J’ai marché beaucoup sous le soleil radieux alors je suis rentré épuisé en fin d’après-midi.

large_P1010119.jpglarge_P1010125.jpglarge_9E158D3EF7F9EB9B29671B3916C84716.jpglarge_P1010132.jpglarge_P1010144.jpglarge_P1010145.jpg

J’ai failli arrêter au Bruno Bar !

large_P1010147.jpg

Dimanche, 25 janvier

Je descends sur une plage tranquille au sud (Patnem) pour 3 jours, question de recharger mes batteries avant le 2ième circuit. Lorsque j ‘ai réservé, j’ai mal perçu les distances. Pour m’y rendre, je devais 1 - me rendre au terminus de bus, 2 - prendre un bus local pour la ville de Margaon (au moins une heure), 3 - prendre un autre bus pour Cancana (au moins une heure), 4 - prendre un taxi pour me rendre à mon hôtel sur le bord de la plage. Le hasard a voulu que j’ai partagé ma table au restaurant la veille avec un couple danois qui venait justement de Patnem. Ils ont pris un taxi qui a couté 36 $ ! Que pensez-vous que mon oncle Michel a fait ? Il a fait le trajet en moins de 2 heures assis confortablement à l’avant d’un SUV. De plus, ici, bus local = autobus scolaire dont le conducteur conduit en fou, où il n'y a aucune place pour mettre son gros sac et que ma tête touche le plafond.

En attendant ma chambre, j’ai dû patienter en me faisant masser (20 $)…hé misère ! La plage me va très bien. Elle est jolie et pas trop grande mais l’eau n’est pas très propre.

large_P1010150.jpg

Il y a juste assez de restaurants et le soir, toutes les tables sur la plage sont éclairées par des bougies. L’effet est très beau. Et j’ai finalement mangé mon poulet tandoori comme celui de Montréal, sec, pas dans la sauce. Il était délicieux. J’ai un petit bungalow avec terrasse, hamac et air climatisé (même si je ne l’ai pas réservé ni payé).

large_P1010151.jpg

Lundi, 26 janvier

C’est la journée d’indépendance aujourd’hui. Il y a 65 ans, la constitution du pays entrait en vigueur. Il semble que ce n’est pas très célébré mais au moins, ils ont un congé. Et pour moi, c’est encore la farniente !

Mardi, 27 janvier

Je relisais les détails de mon 2ième circuit et ça commence assez raide. Première nuit à l’hôtel à Delhi mais suivi d’une nuit en train et d’une autre en camping sur le bord du Gange. De plus, le climat est frais dans le nord. C’est décidé, je me repose et profite du soleil pour une dernière journée à la plage. Demain, c’est mon vol vers Delhi. En passant, les danois ont fait le même trajet que moi (Kochi - Goa) mais en 17 heures de train 3ième classe. Ils étaient assis sur un rack à bagages avec des gens en dessous. Et ils ne pouvaient bouger sinon ils perdaient leurs places. Bref, ma journée plate à l’aéroport a été pas si pire !

Conclusion Goa : Même si j’ai aimé Pajini et le Old Goa, cette étape a été compliquée et onéreuse. Avoir su, je serais retourné à Cherai beach ou j’aurais fait d’autres plages au sud de Kochi. Par contre, je suis content d’avoir vu Goa, je sais maintenant ce que c’est. Nous sommes vraiment chanceux d’avoir Cuba à 3h30 de vol ! Profitez-en avant que les américains ne débarquent.

Posté par voyageur61 19:35 Archivé dans Inde Commentaires (0)

Sud de l'Inde : Suite et fin du circuit

De Mysore à Kochi

sunny 31 °C

Mercredi , 14 janvier

Aujourd’hui, c’est une longue journée de transport pour nous rendre à Mamapullapuram, via Bangalore et Chennai. Nous avons commencé par le marché Devaraja pour acheter de la nourriture pour le train. Selon notre guide, celle-ci n’est pas toujours de bonne qualité. J’ai donc acheté des fruits, biscuits et noix.

large_P1000920.jpglarge_P1000919.jpglarge_P1000922.jpg

Le premier train vers Bangalore était confortable et le trajet était de 2h30. Mais celui vers Chennai ne l’était pas.

large_P1000926.jpglarge_P1000928.jpg

Il était plus récent mais mal conçu. Il y a un porte-bouteille (pour un 2L de Coke) qui est soudé sur le dossier du siège avant et il arrive juste où logiquement le genou doit arriver. Évidemment, puisque je suis trop grand et qu’il n’y a pas de place pour mon genou et le porte-bouteille, c’est celui-ci qui l’emporte et je dois m’assoir de côté. Pendant 6h, c’est plutôt long et inconfortable. Ensuite, il restait 1h30 de route à faire en van. Nous sommes arrivés à l’hôtel vers minuit. Lorsque nous prenons le train, nous mettons nos bagages dans la van et le conducteur nous reprend à la gare d’arrivée. Ça nous évite de traîner nos valises dans les gares…j’aime !

Jeudi, 15 janvier

C’est une journée libre aujourd’hui. Sachant que le lendemain, nous allions visiter les attractions touristiques, j’ai relaxé comme une vache à la plage.

large_P1000934.jpglarge_P1000935.jpg

J’ai pris mon temps dans un café à répondre à mes courriels. J’ai ensuite marché longuement sur cette belle plage de la baie de Bengale. Par contre, la baignade est difficile car la mer est très agitée.

J’ai pris un bon repas de poisson grillé et je suis allé me faire masser. Le massage était aussi bien que celui de Kochi mais nettement plus huileux. J’ai dû m’agripper aux pattes de la table lorsque je me suis retourné et pour me lever !

Nous sommes en pleine fête du nouvel an tamoul (Pongal) qui dure 10 jours. C’est une des très nombreuses fêtes du pays. Ils font des desseins avec de la poudre devant les maisons. C’est bien joli.

large_P1000930.jpglarge_P1000931.jpg

En fin d’après-midi, nous avons assisté au festival de danse indienne. C’était pas mal amateur. Après une heure, je me suis éclipsé pour aller manger seul (je fais des pauses d’anglais) dans un restaurant indo-français. J’aime bien la nourriture indienne mais un plat d’oeuf mayonnaise et une salade campagnarde, ça fait du bien de temps à autres.

Vendredi, 16 janvier

Nous avons fait une ballade en vélo pour visiter les principaux sites de la ville. Disons, qu’avec le peu de distance parcourue, je n’ai pas brûlé beaucoup de calories mais c’était sympathique. Nous avons visité 3 lieux de temples érigés entre le 6ième et le 8ième siècle. Tous érigés dans un seul roc.

Arjuna’s Penance et son bas-relief qui représente la descente du Gange.

large_P1000948.jpglarge_P1000951.jpglarge_P1000960.jpglarge_P1000961.jpglarge_P1000963.jpg

Five Rathas

large_P1000970.jpglarge_P1000974.jpg

Shore Temple qui a été protégé du tsunami par sa digue. Il n’a subi aucun dommage et des vestiges ont même été déterrés.

large_P1000979.jpglarge_P1000980.jpg

Encore des amis ! En passant, ce sont eux qui demandent à être pris en photo.

large_P1000982.jpg

Ensuite nous avons pris la route de Pondécheri, ancien comptoir français aux Indes où il y aurait supposément un zoo selon le livre et le film « La vie de Pi » mais il n'y en a pas. Il reste encore des gens qui parlent français. Nous avons mangé dans une boulangerie française et c’était très bon. Le quartier français est le quartier administratif. Nous avons vu l’église Immaculée Conception.

large_P1000997.jpglarge_P1000992.jpg

Un café solidaire avec le Charlie Hebdo.

large_P1000996.jpg

Nous avons « visité » l’ashram de Sri Aurobindo où les gens méditent autour du tombeau du philosophe indien et de sa compagne nommée « la mère ». C’était bien zen et on ne peut prendre de photos bien sûr. J’ai aimé l’ambiance qui règnait.

Nous avons visité une fabrique de papier fait à partir de coton recyclé.

Nous avons marché sur la promenade de bord de mer avant d’aller souper pour une rare fois dans un restaurant où ils servent de l’alcool mais c’était journée sèche à cause d’une fête religieuse…maudite marde !

large_P1000999.jpg

Nous avons aussi remarqué que dans cette ville, les gens ne sourient pas. Certainement un lieu de recrutement pour Air India.

Bonne nouvelle : La New-Yorkaise a rencontré un indien et elle est partie sur la GO avec lui (nous ne la reverrons pas). Nous pouvons donc prendre sa chambre. Depuis le début, je partage ma chambre. Ça fait du bien un peu d’intimité.

En passant, voici l’auto la moins chère au monde, la Tata Nano pour moins de 3 000 CAD$. Et elle semble être aussi bien équipée que la FIAT 500 !

large_P1000995.jpg

Samedi, 17 janvier

Ce fut encore une longue journée de transport. Il y avait un problème de direction avec la van alors nous avons roulé lentement. Nous avons fini par arriver à Madurai, ville célèbre pour le temple Sri Meenakshi construit du 13ième au 17ième siècle. On ne peut malheureusement photographier à l’intérieur et plusieurs parties sont réservées qu’aux hindous. C’est immense et magnifique. Il y aurait plus de 30 000 sculptures et il y a 11 tours, dont 4 mesurant 60 m comme celle-ci.

large_P1010029.jpglarge_P1010027.jpg

Après souper, nous avions l’option d’aller au temple car à tous les soirs vers 21h, il y a une procession où la statue de Shiva est amenée au sanctuaire de son épouse Parvati afin qu’ils passent la nuit ensemble. Avec le décor, l’éclairage, les prêtres, la fumée et la foule, nous avions l’impression d’être dans un film d’Indiana Jones ! WOW c’était magique. La veille, à cause de la foule due à une autre fête religieuse, la procession a eu lieu vers 23h00. Le guide voulait retarder notre départ. J’ai dit que je préférais de loin, attendre dans un temple plutôt que dans un lobby poche d’hôtel. J’avais raison, la procession a eu lieu vers 21h20.

Dimanche, 18 janvier

Nous avons commencé par la visite du palais Thirumalai Naykar construit en 1636 par un architecte italien. C’est très beau.

large_P1010006.jpglarge_P1010009.jpglarge_P1010013.jpglarge_P1010018.jpg

Ensuite, nous sommes retournés au temple pour la visite officielle incluse dans le tour. C’était encore grandiose mais le moment magique de la veille s’était effacé. Tout autour, il y avait une compétition de « desseins » fait en poudre de couleurs. Impressionnant !

large_P1010023.jpg

Puis ce fut le musée Gandhi. Il n’a jamais habité à Madurai mais c’est la ville où il a décidé de laisser tomber ses vêtements occidentaux pour le dhoti (vêtement traditionnel indien). Celui qu’il portait lors de son assassinat y est exposé. Je n’ai pas appris beaucoup de chose sauf l’origine du rond au milieu du drapeau indien En fait, il s’agît de la roue du rouet. Gandhi voulait l’image du rouet entier !

Pour finir, nous avons fait un tour de 2h de rickshaw. Nous avons passé dans des lieux non touristiques incluant des marchés de fruits et légumes. On dirait que ces gens ne sortent pas de leur quartier car ils étaient tous excités de voir des touristes !

large_P1010035.jpglarge_P1010057.jpglarge_P1010048.jpg

Vous le voulez en combien votre bambou ? 8, 12 ou 16 pieds ?

large_P1010037.jpg

Lundi, 19 janvier

En route pour Thekkady, la capitale des épices. Nous avons visité un jardin d’épices dont la cardamone, spécialité de l’endroit. C’était bien intéressant. En après-midi, j’ai fait une marche optionnelle avec un guide dans la réserve de Periyar. Nous avons croisé un groupe de femmes qui vont chercher le bois pour leurs besoins quotidiens.

large_P1010071.jpg

Nous avons vu des cerfs, des buffles de loin, 3 écureuils géants (il sont presque 2 fois plus gros que les nôtres), et un singe noir (rarement vu). Ce n’était pas extraordinaire mais ça faisait du bien de marcher un peu. Nous avons mis des bas anti-sangsue mais nous n’en avons vu aucune. Ensuite, j’ai trouvé un hôtel-resort pour prendre une bière (toujours pas évident dans le sud) et il y a avait une bande de singes noirs. Le serveur m’a confirmé qu’il en voit rarement…la bière a été encore meilleure !

large_P1010078.jpg

Mardi, 20 janvier

Nous avons visité une plantation de thé et son usine. L’empaquetage se fait encore de façon manuelle. C’était bien car nous avons vu toutes les étapes.

Et nous avons roulé vers Alleppey dans les backwaters. Nous avons dormi dans une maison sur le bord de l’eau. Notre hôte se désole que la télévision et internet retiennent les gens à l’intérieur des maisons, ce qui enlève le côté social du village. Et les jeunes qui désertent pour aller travailler dans les TI et les centres d’appels en ville…c’est bien partout pareil !

Les backwaters font environ 500 km et seulement 300 km sont navigables maintenant. C’est la Venise de l’orient avec tous ces canaux qui rendent les terres fertiles. Et il y avait encore des rizières vertes (WOW).

large_P1010094.jpg

En fin d’après-midi, nous avons fait une marche et un tour de canoë qui s'est terminé à la noirceur sous les chants des guides. C’était une bien belle façon relaxante de terminer ce tour du sud de l’Inde.

large_P1010086.jpg

Mercredi, 21 janvier

Nous avons quitté les backwaters et sommes revenus à la civilisation. Puisque je pars demain matin à 11h00 pour GOA, j’ai choisi un hôtel près de l’aéroport pour me reposer et écrire ce blogue. Je suis fatigué même si nous n’avons fait que 1 300 km. Mais nous roulons en moyenne à 50 km/h.

En conclusion, j’ai aimé ce circuit. C’est une introduction facile à l’Inde. On me dit que le nord est bien différent. J’ai eu un bon groupe. Pour le moment, rien ne m’a choqué (ex : pauvreté, mendicité…) à part des déchets partout mais on s’y fait. Ce qui est remarquable c’est l’hygiène corporelle des gens qui est impeccable : Vêtements propres, rarement de mauvaise odeur de sueur et bonne haleine ! Autre chose, il y a très peu de musique. Je m’attendais à en entendre partout mais non, c'est rare.

Posté par voyageur61 08:04 Archivé dans Inde Commentaires (0)

Sud de l'Inde : Première partie du circuit

De Kochi à Mysore

sunny 31 °C

Jeudi, 8 janvier

Après le déjeuner, je suis allé porter le vélo en passant par les backwaters. Lorsqu’il n’y a pas de récoltes de riz, ils cultivent les crevettes. Ils ne font qu’une récolte de riz par année.

large_P1000667.jpglarge_P1000670.jpglarge_P1000671.jpglarge_E77CBA3BEAB4ED86702B5D3DE7219985.jpg

Je suis revenu à pied (2 km) et j’ai profité de la plage et de la mer un dernier instant. J’ai pris le bus local (0,34 $) pour me rendre au ferry de Vypin (0,03 $) pour traverser à Fort Kochi où j’ai trouvé rapidement mon hôtel d’où débute mon tour avec G Adventure (ex GAP) pour 15 jours dans le sud de l’Inde. Nous serons 9, soit : Une professeur de Perth, sa soeur et une de ses collègues, une touche à tout de Sydney, mon co-locataire de Canberra, une jeune New-Yorkaise ainsi qu’un coréen et une de ses amies de marche qui ne parle pas anglais. Inutile de dire que je dois pratiquer mon oreille à l’accent australien. Le guide est très bon et parle un anglais impeccable.

Nous avons commencé par nous promener un peu en ville pour surtout aller voir le coucher de soleil à la plage.

large_P1000677.jpglarge_P1000683.jpg

Vendredi, 9 janvier

Le lendemain, toujours à Kochi, nous avons commencé par visiter l’église de St-Francis où Vasco de Gamma a été enterré avant que sont corps ne soit transféré au Portugal.

large_P1000686.jpg

Ensuite, nous sommes allés voir les fameux filets chinois que nous avons pu manoeuvrer, c’est assez lourd.

large_P1000691.jpg

LA chose à visiter à Kochi est le Dutch Palace mais c’est fermé les vendredis (mauvais planning de GAP) tout comme la synagogue juive qui a un plancher particulier. À la place, nous avons visité une laverie commerciale mais où tout est fait à la main…

large_P1000705.jpglarge_P1000706.jpglarge_P1000709.jpg

…et après, il faut repasser le tout !

large_P1000710.jpg

Nous avons donc eu du temps libre en après-midi et j’ai mangé et flané un peu. À 17h00 nous sommes partis pour voir un spectacle folklorique de Kathakali qui est un mélange de mime, musique et danse. Les acteurs masculins jouent autant les rôles de femmes que d’hommes. Ils miment l’action qui est appuyée par de la musique et du chant. Ce qui a été intéressant, c’est que nous pouvons assister à la séance de maquillage qui est assez longue et élaborée.

large_P1000720.jpg

Dans le mime, beaucoup de choses se passent dans le regard. On comprend mieux ensuite d’où vient ces regards dans les films de Bollywood.

large_P1000728.jpglarge_P1000725.jpg

Le couple californien que j’ai rencontré à Cherai beach, sont des fans de cet art. Ils sont venus dans le Kerala à maintes reprises pour assister à des festivals de Kathakali en voyant 3 spectacles de 3 h par jour !!! Pour les touristes comme nous, ça dure seulement une heure. J’en aurais encore pris mais pas autant. Soirée très intéressante.

Samedi, 10 janvier

Nous prenons le train pour Kozhiode, un trajet de 4h dans des voitures avec air climatisé. Mon initiation au train indien s’est bien passé. À la gare, il y a du monde mais pas tant que ça. C’est bien indiqué où notre voiture va s’arrêter sur le quai, c’est aussi bien indiqué sur le train. Le train arrive avec seulement 15 minutes de retard, les voitures sont vieilles mais c’est propre, l’air climatisé fonctionne et nos sièges sont bien réservés. Les sièges à mes côtés sont mêmes libres. Disons que j’étais loin de mes idées préconçues.

Les paysages sont beaux. C’est plat et tropical. Je vois beaucoup de maisons simples mais pas beaucoup de cabanes, pas plus que dans les autres pays pauvres. Le sud est vraiment plus riche.

À la gare, nous rencontrons notre chauffeur qui vient nous chercher avec la minivan que nous allons utiliser pour le reste du trajet. Après le lunch, nous avons 2h de route pour nous rendre à Kalpetta. C’est une région de plantations d’arbre de caoutchouc , café, thé et épices. Ça ressemblait beaucoup aux Camerons Highlands en Malaisie mais il faisait beau. Le transport fut notre seule activité de la journée. Nous sommes à 800 m d’altitude et les nuits sont fraiches, inutile d’avoir l’air climatisé.

Dimanche, 11 janvier

En partant, nous somme immédiatement tombés sur une procession pour une des nombreuses fêtes qu’ils ont.

large_E7A87CC2E894F718DFAA363B9FCA65E7.jpglarge_P1000734.jpg

Nous avons fait pas mal de route aujourd’hui pour visiter les grottes Edakkal où on peut voir des gravures sur les murs datant de la période néolithique. Il faut grimper un peu pour y aller mais c’était bien intéressant.

large_P1000749.jpglarge_P1000748.jpg

Et il y avait plein de macaques.

large_P1000756.jpg

Ensuite, nous sommes allés visiter un potier qui fait un vase en moins d’une minute.

large_P1000761.jpg

Ensuite, nous avons visité 2 villages de tribus itinérantes qui ont été installés par le gouvernent du Kerala. J’ai toujours un peu de difficulté à visiter ces lieux comme on visite un zoo. Les autres du groupe ont pris des photos des gens, en les forçant parfois et ça me rend mal à l’aise. Mais j’ai vu et appris bien des choses.

Séchage de cardamone.
large_P1000763.jpg

Racines de gingembre
large_P1000768.jpg

Rizière déjà récoltée et hommes au travail
large_P1000766.jpglarge_P1000769.jpg

Une taure bien ordinaire.
large_P1000770.jpg

Séchage du riz
large_P1000772.jpg

Et nous sommes accompagnés par un bon guide local toute la journée.

Lundi, 12 janvier

Nous avons pris la route vers les plantations de thé où nous avons pu nous promener à travers les champs et voir les gens travailler. Avec le bleu du ciel et le vert du thé, que demander de plus ?

large_P1000781.jpglarge_P1000782.jpglarge_P1000788.jpglarge_P1000790.jpglarge_P1000797.jpg

Ce sont principalement les femmes qui travaillent à la récolte. Elles ramassent 50 Kg par jour pour un salaire de 250 Roupies par jour (5 $) mais la plantation offre l’école pour les enfants et le médecin pour la famille ! Ça fait pas cher de la feuille de thé. En passant, le théier est un arbre et non pas un arbuste qui peut devenir très haut s’il n’est pas taillé. Il est taillé ainsi pour faciliter la récolte.

Et nous avons vu de grands amis relaxer sur le bord de la route.
large_P1000811.jpg

En après-midi, nous avons traversé la réserve de tigres de Madumalai. On a été chanceux en titi car nous en avons vu un couché dans l’herbe. Malheureusement, je n’ai pas réussi la photo. Notre guide et notre chauffeur étaient aussi excités car ils en ont jamais vu ! Mais ce sont les plus beaux tigres (du Bengale). Nous avons vu 2 éléphants, un paon et une autre sorte de macaque.

large_P1000836.jpg

Nous sommes retournés en fin d’après-midi où nous avons vu des bisons (buffles).

large_P1000851.jpg

La soirée est fraiche, j’ai mes espadrilles, pantalon long et manteau.

Encore une bien belle journée !

Mardi, 13 janvier

Aujourd’hui, nous avons traversé de nouveau la réserve et nous avons vu un troupeau d’éléphants, beaucoup de paons et de cerfs.

large_P1000873.jpglarge_P1000862.jpglarge_P1000879.jpg

Je suis chanceux car avec mon léger handicap de jambes longues, les autres du groupe ont pitié de moi et me laissent le 1er banc à l’avant alors qu’eux font la rotation des sièges.

Ensuite nous sommes allés au palais de Mysore, qui est le palais le plus visité de l’Inde après le Taj Mahal. Malheureusement, on ne peut prendre de photos à l’intérieur mais c’est de toute beauté. Il y a un heureux mélange de textures, couleurs et pas que de la dorure. J’ai adoré.

large_P1000881.jpglarge_P1000894.jpglarge_P1000888.jpglarge_P1000896.jpg

Ensuite, pour le lunch, nous avons mangé dans un restaurant où on mange avec nos mains sur une feuille de banane…à volonté, avec un sprite et une bouteille d’eau (3 $ pourboire inclus). C’était très bon mais je préfère utiliser des ustensiles. J’aime bien la nourriture mais elle est toujours épicée et surtout tout est en sauce, incluant les légumes et le poulet tandoori. Et quand je dis sauce, il y en a ! Dire que je suis type sauce !!! Mais il semble que dans le nord du pays, ce sera plus sec.

large_P1000898.jpg

Ensuite, nous sommes allés visiter le temple Chamundeswari et il y avait du monde et des vaches.

large_P1000903.jpglarge_P1000912.jpglarge_P1000908.jpg

Et je me suis fais encore des amis…J'adore l'Inde.

large_P1000913.jpglarge_P1000902.jpg

Posté par voyageur61 08:16 Archivé dans Inde Commentaires (0)

Cherai Beach, Kerala

Mon premier contact avec l’Inde

sunny 32 °C

Mardi, 6 janvier

La nuit a été longue.  Mon vol est parti de Bangkok à 21h30 et nous sommes arrivés 4h plus tard vers minuit à Mumbai.  C’était le nouveau Boeing 787 Dreamliner avec écran individuel mais le service sur Air India est pourri.  Ils sont gros, laids, ont l'air bête et tout ce qu’ils veulent c’est aller s’asseoir, alors ils « garochent" les plateaux.   Ils ont passé avec un charriot avec Pepsi, jus, eau et…une bouteille de vin.  C’était servi avec des arachides et j’ai réussi à avoir du vin.  Ensuite, ils passent le repas avec une mini bouteille d’eau qui est dans le plateau, rien d’autre.  Ils passent rapidement le thé et café mais tu sens tellement que ça les dérange. Par contre, le poisson était bon.

Le terminal 2 de Mumbai est tout neuf et très beau avec encore des boutiques de luxe. Il fallait attendre mon prochain vol à 5h35…Étant seul, je ne voulais pas m’endormir afin de ne pas passer tout droit.  Sur l’autre vol d’Air India le service était assuré par des femmes et encore là, ça les dérange de travailler mais on a eu un déjeuner indien pas très bon pour 1h30 de vol.

J’ai eu ma valise rapidement, je suis sorti de l’aéroport en cherchant mon nom sur les nombreuses pancartes car on devait venir me chercher et il n'y avait rien à mon nom.  Je suis donc allé au Guichet automatique retirer 20 000 Roupies.  Je ne sais pas si c’est la banque mais tu mets ta carte et il ne se passe rien. Ça dit d’inserer une carte alors je l’ai retiré et là, ça demande le NIP et ça fonctionne ! Inutile de dire que la puce n’est pas utilisée (Oups ! Je pense au travail ). Les billets de 1 000 sont tellement gros qu’ils n’entrent pas dans mon portefeuille.  J’ai attendu encore un peu, au cas où la personne était en retard.  Finalement un homme me demande qui j’attends et appelle les gens de l’hôtel qui avoue leur oubli. Ce n’est pas grave, je prend un taxi prépayé qui me revient au même prix.  

J’ai eu mon initiation à la conduite automobile indienne.  Quand le guide du routard dit : Vous êtes fous de louer une voiture…hé bien ils n’exagèrent pas.  Oubliez la conduite pépère de certaines îles des Caraïbes, ici c’est du sérieux.  En 20 km, j’ai pensé que nous allions faire un face à face au moins 50 fois !  C’est dément.  Je voulais louer un scooter à Goa et je vais y penser à deux fois avant de le faire.

Je suis finalement arrivé à l’hôtel sain et sauf.  Les proprios sont bien gentils et accueillant.  C’est en fait plus une pension car tu dois décider le matin ce que tu vas manger le soir. Ma chambre n’est pas prête, elle le sera vers midi 30.  J’ai enfilé le maillot de bain et je suis sur la plage en face où le wi-fi fonctionne très bien.  Comme vous voyez, on ne se bouscule pas pour les meilleures places et l’eau est chaude. C’est sur une route de campagne et il n’y a pas grand chose autour.  

large_P1000605.jpg

En après-midi j’ai marché vers le village pour manger et voir un peu autre chose. Je suis entré dans un spa et j’ai pris un massage ayuervdi d’une heure suivi de 10 minutes de bain vapeur (30 $). En fait, ça ressemble à un massage suédois sauf que les mouvements sont plus rapides et c’est pas mal plus huileux. À la fin, tu glisses sur le matelas ! Ensuite c’est la douche…heureusement sinon, j’aurais frit. Juste à côté, il y a un bar alors j’ai acheté une bière (la bière est introuvable dans la province de Kerala) et j’ai trouvé des trucs frits dans la rue. Ce fut mon lunch.

J’ai marché sur la plage en direction de l’hôtel. Les locaux viennent sur la plage en fin de journée.

large_P1000612.jpg
large_P1000618.jpg

J’ai soupé à l’hôtel en compagnie d’un sympathique couple de Californie qui s'intéresse à la musique et la danse karnartique et kathakalai.

Bref, une très belle première journée en Inde.

Mercredi, 7 janvier

Cherai beach est une des plage sur la bande de terre entre les backwaters (http://fr.wikipedia.org/wiki/Backwaters) et la mer. Puisque la circulation n’est pas dense dans ce coin, j’ai loué un vélo (1,20 $) pour la journée. Il est évidemment trop petit pour moi et n’a qu’une vitesse mais ça fait la job. Puisque je ne peux rouler vite, j’ai le temps de voir et surtout de saluer les gens. Je m’arrête souvent pour prendre des photos.

large_P1000628.jpg

Je comprends maintenant ce qu’est le fameux hochement de tête qui ne veut rien dire et tout dire en même temps.  Il sert autant à saluer qu’à dire oui, non, peut-être, je ne sais pas…

La région est majoritairement chrétienne et la langue parlée est Malayalam. J’ai visité la Basilique Manjumatha et il y avait une messe. Il y a autant de gens à l’intérieur que sur le parvis de l’église mais ceux de l’extérieur semblent ne pas être trop intéressés.

large_P1000635.jpglarge_CB5D214CDEC2F133F52E2F39699FE7A2.jpg

J’ai vu un chantier naval. On peut voir le pendant et l'après.

large_P1000624.jpglarge_P1000627.jpg

Le port de pêche de Munambam qui est très actif.

large_P1000641.jpglarge_P1000640.jpglarge_P1000638.jpglarge_P1000645.jpglarge_P1000642.jpglarge_P1000647.jpg

Je me suis bien sûr perdu et on m’a indiqué plusieurs fois le mauvais chemin. Je devais trouver un pont, que j’ai finalement trouvé mais il était bloqué.

large_P1000651.jpg

J’étais découragé et je commençais à avoir mal au genoux avec mon vélo. Finalement, un gars en moto qui parlait bien anglais m’a indiqué la route d’un 2ième pont (non indiqué sur ma carte) et il avait raison.

Un peu partout on voit des filets de pêche chinois. Il y en a quelques uns du côté mer mais la majorité sont du côté des backwaters.
large_P1000659.jpglarge_P1000661.jpglarge_P1000660.jpg.

J'ai mangé un sandwich dans un hôtel et je suis revenu me baigner devant l'hôtel. J'ai pris ma marche le long de la plage et j'ai encore rencontré du monde, soit 3 jeunes de 29 ans qui parlaient bien anglais. Je suis rentré à la noirceur où j'ai retrouvé mes copains californiens pour le souper.
Ce fut une très belle journée où j'ai certainement serré la main à une centaine de personnes. Et tout le monde est souriant. Bref, un coup de coeur !

Posté par voyageur61 19:26 Archivé dans Inde Commentaires (0)

Bangkok, la chaotique

Dernière étape de nos vacances communes

sunny 32 °C

Jeudi 1er janvier 2015

Nous voilà arrivés à Bangkok, dernière étape de notre voyage. La traversée en ferry vers Krabi ainsi que le vol se sont très bien passés. La compagnie Bangkok Airways, dont le slogan est "la compagnie aérienne boutique d'Asie", offre un excellent service, même en classe économique. Salon privé à l'aéroport de Phuket, serviette nettoyante avant le décollage, collation servie dans un temps record puisque le vol ne dure qu'une heure 15. Les compagnies nord-américaines peuvent ici prendre des leçons.

Le taxi à l’aéroport nous demande un tarif fixe de 500 Baths (20 $) mais on exige le meter et ça revient à 200 Baths…le tout avec le sourire ! Nous arrivons assez rapidement à notre hôtel, le plus luxueux du voyage. Moderne, avec du personnel très gentil. Ça détonne avec le dernier ! Nous prenons un drink, une douche, et allons au restaurant japonais au rez-de-chaussée. Nous optons pour une bonne nuit de sommeil pour aller visiter la ville demain.

Vendredi 2 janvier

Après un bon petit déjeuner inclus avec la chambre, nous prenons le métro vers la vieille ville. Nous marchons dans le Chinatown, très calme. On dirait que les gens font le pont pour le nouvel an. Ce que nous voyons chemin faisant n'est pas très beau.

large_P1000469.jpglarge_36858A41ED4CF4EA8D0CFB8000C4B106.jpglarge_368E9EE7933F884BB3E21F896F88BA54.jpg

Nous nous dirigeons vers un premier temple bouddhiste, le Wat Arun, d’influence khmer, dont les tours sont faites de multiples morceaux de porcelaine. C'est toujours plus beau de loin. Mais c'est tout de même impressionnant. Il y a un monde fou.

large_P1000484.jpglarge_P1000480.jpglarge_P1000518.jpglarge_P1000517.jpg

Nous prenons une navette qui coûte environ 15 cents pour traverser le fleuve Chao Phraya.

large_P1000498.jpglarge_P1000501.jpglarge_3690F036D20AAA46EF675DDB68AC3F86.jpg

Il est trop tard pour visiter autre chose. Nous prenons un Tuk Tuk pour nous rendre au métro aérien très moderne. Malheureusement, le transport en commun n'est pas intégré. Nous payons donc à chaque passage. 

Nous rentrons à l'hôtel, en ayant acheté du vin pour un apéro très apprécié. Bangkok est une ville de plus de 8 millions d'habitants, 14 en comptant les banlieues. En plus des touristes, ça fait bien du monde. Il y a beaucoup de scooters, et de restos de rue qui ont chacun un petit BBQ au charbon ou une friteuse. Il y a de ces odeurs mais surtout de la fumée et beaucoup de pollution. Nous avons l’impression d’être enrhumés.

Samedi 3 janvier

Autre belle journée, autre temple très impressionnant de par son ampleur. Le Wat Pho où il y a le célèbre Boudha couché. Pour nous y rendre, nous prenons un bus local.

large_36974A29C76F6770DF3F8968C4FE4BDD.jpglarge_P1000545.jpglarge_36AD581F0DCFF2720E0B7C1442FF0C55.jpglarge_P1000547.jpglarge_P1000548.jpglarge_P1000553.jpglarge_P1000554.jpglarge_P1000556.jpglarge_P1000557.jpg

Le site abrite aussi une école de massage nationale. Nous prenons une heure de massage Thai pour 20 $ pourboire inclus ! Nous n’avons pas eu le Happy Ending ni le massage des testicules (faite un zoom) !

large_36C5C7759488F74E72D2893023FED30B.jpg

Au retour, nous marchons vers la balançoire géante. Jusqu'en 1932, la balançoire géante servait aux jeunes moines pour décrocher, avec les dents, des sacs d'or à 25m de hauteur, lors de la fête au dieu hindou Phra Isuan. Après plusieurs accidents mortels, la coutume a été abandonnée.

large_P1000569.jpg

Dans ce coin de la ville, il y a les boutiques spécialisées en articles religieux incluant les paniers d'offrandes.

large_P1000565.jpg

Nous marchons vers le Chinatown qui est en activité. Nous cherchons une montre pas cher mais étonnamment, il y a des étuis à téléphone intelligent à profusion mais aucune montre.

large_368432D1BA16F845B4699997141B486D.jpglarge_P1000479.jpg

Il y a un monde fou et encore beaucoup de poussière. Nous rentrons à l’hôtel épuisés. Nous allons souper dans un bon Steakhouse argentin afin que Michel puisse manger du boeuf car le steak de vache sacrée doit se faire rare en Inde.

Dimanche 4 janvier

Nous décidons aller nous promener dans Dusit, la où il y a la maison du 1er ministre (quand il y en a un en fonction), le Palais Royal…

large_P1000595.jpg

Encore une fois, nous prenons le bus et marchons beaucoup. Les distances sont très grandes. Sur un canal, nous voyons des gros lézards (Varan du Komodo, d'une longueur de plus de 5 pieds) qui semblait agressif lorsque je me suis approché.

large_P1000574.jpg

Nous visitons le beau temple de marbre (Benchamabophip Wat).

large_P1000584.jpglarge_P1000588.jpg

Le palais est fermé jusqu’au 4 janvier ! Nous sommes fatigués et les vacances de Bruno achèvent, nous décidons de rentrer et arrêter au Big C (genre Wal-Mart), pour faire quelques achats nécessaires pour l’Inde…et nous trouvons une montre à 3 $. On se repose au bord de la piscine. Chose étrange, autant en Malaisie qu’ici, l’eau des piscine est froide. C’est difficile de s’y baigner malgré la météo parfaite, 32C avec aucun nuage et pas d’humidité.

Lundi 5 janvier

C’est notre dernière journée que nous passons à la piscine. Le vol de Michel est à 20h30 et celui de Bruno à minuit. Nous serons séparés pendant 7 semaines…snif !

Conclusion :
Nous avons aimé notre voyage. La météo en Malaisie nous a joué des tours. Pour l’itinéraire, nous aurions pu laisser tomber Mallaca et bien entendu Koh Phi Phi que nous n’avons pas aimé surtout avec le temps nécessaire pour nous y rendre. Mais nous avons bien aimé Kamala Beach et Bangkok. Nous avons adoré la bouffe Thaie et les gens en général. Contrairement à Phuket et Koh Phi Phi, les gens nous saluent en Thai et non pas en anglais. Une chose a changé avec le tourisme sexuel depuis mon passage en 2000, c’est l’âge des clients. Maintenant, il y beaucoup de jeunes (20 - 30 ans) qui y ont recours.

Posté par voyageur61 22:02 Archivé dans Thaïlande Commentaires (0)

(Articles 1 - 5 sur 113) Page [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 .. »